Le temps de vieillir

Publié le par smota


11111111

J’ai le grand plaisir de communiquer un poème de Michel Frenc, il m’a été très gentiment offert pour Clara Amado. Merci Michel.


Le temps de vieillir (Michel Frenc)

 

Ils ne m’ont pas laissé le temps de vieillir

Le temps de poser sur mon cœur

Un amour pour l’éternité

Tout entier en attente

J’appelais de mes mains la douceur de la femme

J’avais les mains si pleines de rivières

Ramasseur de pierres

Ma prière était au bord de l’eau

Ma joie dans le poids du caillou

Pesant au creux de la main

Pesant suffisamment

Pour se sentir être l’homme utile

Ils ne m’ont pas laissé le temps de vieillir

Le temps de poser ma pierre

En pensant cathédrale

Le temps de finir l’ouvrage commencé

Qu’une longue patience avait composée

Avant le vieillissement déjà le goût du courage

L’éclat dans la pierre

Le ciseau échappé des mains du maçon

Quand ses mains n’ont même plus la force de s’unir

Dans un geste d’éternité

Colline en creux et non plus en sommet

Je ne sais où ni quand la tombe

C’est toujours le printemps si tôt qu’il faut mourir

Ils ne m’ont pas laissé le temps de vieillir

M. Frenc.

 

Publié dans Clara Mar AMADO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sucramus 02/06/2010 11:07



Une pensée pour elle, pour vous et toutes les victimes en ce jour de triste anniversaire...



smota 02/06/2010 11:26



Merci Sucramus, cet anniversaire nous donne une douleur tout aussi intense qu'au premier jour. Bise



AD-Mary44 06/02/2010 18:23


très beau poème, mais que le sujet est difficile. Il faut vraiment beaucoup de talent pour oser d'écrire sur ce thème. bien amicalement


genevieve Jonas 04/02/2010 17:07


Moi aussi j'aimerais savoir écrire pour traduire l'émotion que je ressens à lire ce poème,tout en regardant la photo de Clara si belle et si lumineuse........


smota 04/02/2010 09:00


Oui Christine mais encore faut-il savoir le dire ? J’admire ceux qui savent écrire et tu le sais.


Tibicine 03/02/2010 21:22


Bonsoir Sylvia...C'est un très bel hommage à Clara....Les gens d'amour, je crois, trouveront toujours les mots justes pour définir l'amour qu'ils portent à l'autre, comme leur la compassion...@
bientôt l'amie...Tibicine